Les Morues

Vous avez été nombreuses à me demander mon avis sur ce roman. Je l’ai lu très rapidement, d’une traite. Je n’ai pu m’en détacher car j’avais envie de savoir si Ema allait arriver à élucider le suicide de sa meilleure amie. Si elle allait réussir à se poser enfin émotionnellement. Ce qu’allait devenir ce petit groupe de trois amies, les morues. Pourquoi Fred faisait absolument tout pour “gâcher” sa vie. Mais après tout c’est quoi réussir sa vie ? Est-ce possible de trouver le job de ses rêves ? Ce roman pose plein de questions sur le couple, le travail, l’amitié, le sens qu’on donne à la vie et offre parfois des réponses, et parfois non.

Vous avez été nombreuses à me demander mon avis et je peux vous dire que j’ai aimé. Il est agréable à lire, il m’a fait réfléchir et… sourire.

image

C’est un livre qui commence comme une histoire de filles, continue comme un polar féministe en milieu cultivé, se mue en thriller de journalisme politique réaliste – au cours duquel l’audacieuse journaliste nous dévoilera les dessous de la privatisation du patrimoine culturel français – et vous laisse finalement, 500 pages plus loin sans les voir, dans le roman d’une époque embrassée dans sa totalité par le prisme de quatre personnages.
Cet ambitieux projet romanesque, qui a pris plusieurs années à son auteur, est une réussite totale. 
D’abord parce qu’il se dévore. Que sa lecture procure un plaisir continu, et qu’il emprunte toutes ses voies pour s’inscrire dans une perspective globale avec une acuité, une ironie et une gouaille bien contemporaines, mais en y superposant le paysage littéraire d’une jeune femme d’aujourd’hui qui, petite fille, réécrivait la fin des romans de la Comtesse de Ségur pour celles qu’elle préférait lire.
Cela donne un authentique et passionnant roman français.

Alors, je vous ai donné envie de le lire ?

Retrouvez-moi : TWITTER ♥ FACEBOOK ♥ HELLOCOTON ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *