Installer un adoucisseur chez soi : bilan après 3 mois d’utilisation

Mi-janvier 2020, nous avons installé à la maison un adoucisseur d’eau BWT AQA PERLA 10.
Après vous avoir donné en détail ICI toutes les caractéristiques, le principe de l’installation, son coût et les points positifs et négatifs quant à l’installation d’un adoucisseur chez soi, je souhaitais revenir par ici pour vous faire un bilan après 3 mois d’utilisation.

Dans cet article, je réponds également à toutes les questions que vous m’aviez posées que ça soit sur Instagram ou sur Youtube, mais si vous en avez d’autres après la lecture de ces deux articles, n’hésitez pas.

Il y a deux moments où la différence m’a littéralement bluffée :

Tout d’abord, dans l’usage quotidien de ma bouilloire. Je bois du thé ou des infusions toute la journée et d’autant plus lorsque je travaille de la maison (coucou le confinement). Et ma bouilloire me sert également à faire chauffer de l’eau pour la vaisselle, car nous n’avons pas d’eau chaude dans la cuisine pour le moment. Ainsi, ma bouilloire fonctionne entre 3 à 6 fois par jour et le tartre se déposait immanquablement au fond de celle-ci et je devais la détartrer minimum une fois par semaine au vinaigre d’alcool. Avec l’adoucisseur ce n’est plus du tout le cas et je revis ! Car sincèrement, je prenais cela comme une corvée : il fallait laisser le vinaigre tremper un certain temps, ce qui ne me permettait plus de me servir de ma bouilloire à ce moment-là. Aujourd’hui elle est absolument niquel, et je ne l’ai détartrée qu’une seule fois en 3 mois ! On peut facilement imaginer le bien que cela fait également à ma machine à laver, mon lave-vaisselle ainsi que mon chauffe-eau ! (petite aparté : il y en avait un très vieux à l’étage dont nous avons dû nous débarrasser tellement il était plein de calcaire !)

Le 2ème point est au niveau des produits lavants : que ça soit shampoing, gel douche, liquide vaisselle ou encore lessive, j’ai clairement toute de suite vu que j’avais besoin de beaucoup moins de produit ! Et comme précisé dans le manuel de mon lave-vaisselle, je ne mets plus ni de sel régénérant ni de liquide de rinçage. Une eau calcaire fait beaucoup moins mousser les produits et on a donc tendance à en mettre davantage. Avec une eau adoucie on fait ainsi de vraies économies de produit : c’est gagnant pour notre porte-monnaie et pour la planète !

La question qui revenait le plus souvent de votre part était au niveau de la potabilité de l’eau  : à noter qu’une eau est potable quelle que soit sa dureté. Ainsi, avec ou sans adoucisseur votre eau est potable. L’adoucisseur enlève une partie du calcium et du magnésium, responsables des dépôts de calcaire. Mais à aucun moment le sel n’est en contact avec l’eau, il n’y a donc pas de transfert de goût ou d’ions chlorure (plus d’infos ICI). Le sel sert à nettoyer la résine par laquelle passe l’eau pour être filtrée. Je n’ai personnellement ressenti aucune différence de goût ni d’odeur et j’avais pu déjà constater cela chez mes parents. Néanmoins, si vous souhaitez boire une eau davantage “intéressante” sans passer par l’eau en bouteille, vous pouvez installer un osmoseur. Mes parents en ont un, moi non.

Les explications sur le site de BWT sont vraiment très claires, donc je vous les re transmets ici : 

L’adoucisseur traite toute l’eau de la maison pour la débarrasser de son calcaire. Il est donc généralement installé près de l’arrivée d’eau. C’est la solution à privilégier pour traiter une eau dont le TH est élevé, c’est-​à-dire une eau dure ou calcaire.
L’osmoseur, lui, s’occupe uniquement de l’eau de boisson. Voilà pourquoi il est placé sous l’évier et souvent raccordé à un robinet dédié. Grâce à ses différents filtres, il élimine les résidus indésirables que peut contenir l’eau du robinet. L’osmoseur PURE AQUACALCIUM de BWT est aujourd’hui considéré comme la solution de filtrage la plus complète : en plus de retenir toutes les impuretés de l’eau, il la reminéralise en Calcium. Vous avez toutes les infos ICI.

LE PRIX/LES ÉCONOMIES

A l’installation l’adoucisseur AQA PERLA 10 qui a été installé chez moi coûte 2211€ + forfait main d’œuvre à 275€ (suivant l’installation à réaliser) soit 2490€. Ensuite il revient à 60€/an en terme d’entretien (en moyenne de 5 sacs de sel par an, ainsi que le produit d’entretien à mettre tous les 6 mois pour désinfecter les résines). Vous pouvez rajouter à cela un contrat d’entretien réalisé par l’équipe de BWT qui n’est pas obligatoire mais fortement conseillé (un peu comme l’entretien de votre voiture).

En contrepartie, l’adoucisseur permet de faire jusqu’à 450€ d’économie par an et notamment des économies d’énergie (10mm de tartre augmente la consommation d’énergie de 50%). A prendre en compte également le fait qu’on utilisera une plus petite quantité de produits ménagers, de shampoing ou de gel douche, et que notre électroménager aura une durée de vie rallongée car moins impacté par le calcaire !

J’espère que cet article aura pu vous en apprendre plus sur les avantages d’un adoucisseur à la maison ainsi que sur les autres possibilités qui s’offrent à vous pour améliorer la qualité de l’eau dans la maison.
Si vous avez d’autres question, n’hésitez pas !

Article rémunéré – cela n’influence pas mon avis qui reste objectif

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.