Une meilleure santé pour 2018

Cet été j’ai eu 30 ans. Lorsque, adolescente, puis jeune adulte je souffrais d’une relative mauvaise santé, je me disais toujours qu’en grandissant cela irait mieux. C’est une idée que je nourris encore aujourd’hui : celle qu’avec le temps tout ira mieux. Mais à l’aube de mes trente ans a peu à peu germé dans mon esprit le fait que je n’étais toujours pas en “bonne santé” (avec toute la relativité que peut contenir cette expression), et qu’il fallait vraiment que je fasse quelque chose. En 2018, j’allais enfin prendre soin de ma santé !

Cet article, je l’écris autant pour vous que pour moi. Il s’agit pour moi d’une réelle rétrospective, d’une espèce de bilan qui pourrait me permettre, en couchant tout par écrit depuis le début, de prendre un peu de recul, de prendre de la hauteur. Je n’aime généralement pas trop me confier ici par écrit car je considère que lorsque l’on s’ouvre un peu sur internet, les gens imaginent tout connaître de nous. Mais au delà du carnet de bord que pourrait représenter cet article pour moi, je me dis également qu’il pourrait être une aide pour certains d’entre vous et que ce retour d’expérience peut être source d’échanges entre nous afin d’enfin comprendre.

Reprenons depuis le début

Je suis née en 1987. Cela vous permettra sans doute de mieux situer les dates que je vais vous donner par la suite.

D’après mes parents, j’étais un bébé qui pleurait beaucoup la nuit ce qui demandait à mes parents de se lever plusieurs fois. Une fois que je me suis mise à parler, il s’est avéré que je faisais beaucoup de cauchemars. C’est quelque chose qui m’a accompagné pendant toute mon enfance et je n’ai commencé à me défaire de mes cauchemars qu’à l’adolescence.

Lorsque j’étais en CE2, environ en 1996, j’ai subi une petite opération afin de m’enlever les amygdales et les végétations. Je cumulais alors les angines et j’avais la voix cassée depuis toute petite. C’est une opération qui se faisait beaucoup alors et je crois que sur le moment elle fut bénéfique.

Mon premier souvenir de douleur stomacale date du lycée, environ en 2003, lorsque je prenais les transports en commun le matin pour m’y rendre. Il était environ 7h et la douleur m’accompagnait tous les matins. Je déjeunais alors de la brioche avec du Nutella, mais je ne me souviens pas de ce que je buvais, du jus d’orange sans doute. De la brioche et du Nutella sera sans doute une aberration pour vous, ou tout au contraire simplement votre quotidien. Mon médecin de famille me conseilla alors de changer de petit-déjeuner avec au programme plutôt des tartines de pain. Cela se calma un peu.

Lorsque j’étais à la Fac, le système se voulant beaucoup plus libre qu’au lycée, je me mettais toute seule une certaine pression pour réussir. En 3ème année de licence, environ en 2008 je m’étais rajouté un module de 6h par semaine visant à préparer le concours d’entrée à l’IUFM afin de préparer le concours de professeur des écoles. Le stress et l’anxiété aidant, j’avais des soucis d’estomacs grandissants. Mes remontées gastriques allaient de mal en pis et je n’arrive plus tellement à me souvenir quand j’ai commencé à consulter un gastroentérologue. J’ai subi deux gastroscopies afin de voir avec une petite caméra ce qu’il se passait dans mon estomac ainsi que de faire un petit prélèvement. J’ai fait le test de l’Helicobacter pylori, une petite bactérie qui se loge dans l’estomac et est responsable de la gastrite chronique. Rien. On me donna simplement quelques médicaments pour réduire l’acidité de mon estomac et un sirop afin de faire office de “bouchon” face aux reflux.
En cette dernière année de fac donc, ma santé allait au plus mal. J’avais 24h/24 le nez bouché et je ne respirais pour ainsi dire plus, j’étais très enrhumée et seul le Dérinox (un spray nasal) parvenait à me déboucher le nez pour quelques heures. Il contient de la cortisone et n’est disponible que sous ordonnance car il est responsable d’accoutumance et c’était clairement mon cas : grâce à lui je respirai enfin ! Une visite chez l’ORL me fit finir en larmes tellement j’étais épuisée physiquement et moralement. On m’interdit le Derinox tellement mon nez était irrité et attaqué par ce produit corrosif. Le médecin conclut l’entretien ainsi : “ne vous inquiétez pas, nous ne pouvons pas vous laisser comme ça”. Une radio de mes sinus fit apparaître que mes cloisons nasales sont vraiment très fines (team petit nez !!) et que la droite est légèrement déviée. Ce qui donne un nez qui se bouche plus facilement que les autres !

En première année de prépa, environ en 2009/2010, ma santé se stabilisait dans une zone médiocre. Je prenais de l’Euphytose (comprimé de phytothérapie composé de passiflore, valériane et aubépine) pour gérer mon stress dû à un concours avec 10% de réussite que je souhaitais corps et âme obtenir. Mes soucis gastriques ne s’amélioraient pas et en 2011, alors que j’avais réussi mon concours et que j’étais en année de validation, de titularisation ( = toujours ce satané stress), je subi une PH-métrie qui consista à m’introduire une sonde par le nez jusque dans l’estomac pour mesurer l’état d’acidité de mon estomac car je souffrais encore et toujours depuis le lycée de remontées gastriques. A la fin des 24h le gastroentérologue analysa les données et conclut en riant “mademoiselle, vous souffrez autant de remontées gastriques que moi !”

Ah.

Je vous avoue qu’après tout ça, après tous ces rdv chez les divers spécialistes en vain, moi et mes parents, baissâmes un peu les bras. En parallèle de tous ces soucis gastriques j’étais également allée voir plusieurs fois un allergologue qui me diagnostiqua après divers tests plusieurs allergies avec notamment celle aux chats, aux pollens et aux acariens et je fis une désensibilisation en 2005 puis une 2ème en 2011. Sans grands résultats.

Et aujourd’hui ?

Il y a un peu plus d’un an, en septembre 2016, j’ai pris rendez-vous chez un homéopathe. Je souhaitais en finir une bonne fois pour toutes avec mes allergies. Il me diagnostiqua plus une déficience générale de mon immunité, plutôt qu’une allergie avéré à quelque chose. Il faut dire que la liste est longue : chats, pollens, graminées, moisissures, blates, acariens, poussière de craie… Il me donna tout un tas de tubes d’homéopathie différents à prendre par alternance tous les jours, ainsi que quelques conseils côté alimentation. Cela fut un réel miracle pendant environ 5 mois : plus d’éternuement, plus besoin de me moucher toutes les dix minutes, le nez enfin dégagé. Je revivais littéralement mais au printemps 2017, avec sans doute le retour des pollens, tout est revenu comme avant. Je consultai à nouveau et il modifia mon traitement, sans résultat. Mon 3ème rendez-vous était début décembre et il a à nouveau modifié mon traitement et malgré le fait que je sois malade depuis une semaine, je crois commencer à voir une certaine amélioration : malgré ma toux et mon aphonie, je n’éternue plus et j’ai enfin le nez dégagé.

En mars 2017 jusqu’à fin juin 2017, j’ai commencé un programme santé (voir ici) en partenariat avec R-Révolution santé pour une durée de 4 mois. L’association du sport + de conseils nutritionnels me firent beaucoup de bien côté santé mais j’étais toujours très fatiguée par cette année de travaux que j’avais directement enchaîné par une année de travail. Je conclus alors cette période par une cure de spiruline ainsi qu’un voyage de 2 semaines en Crète en août 2017 où je pris ENFIN le temps de me reposer vraiment. Vous pouvez revoir l’article sur la spiruline ici, et ce fut également la première fois que je me confiais à vous sur ce que j’appelle ma “fatigue chronique”.

En septembre 2017 j’ai subi une petite opération, dont je ne vous ai jamais parlé, et dont j’ai mis plus d’un mois à me remettre. Il s’agissait d’enlever un kyste que j’avais depuis la naissance au dessus de l’oreille droite et qui s’était récemment infecté. Le kyste ainsi que l’opération était plutôt bénignes, mais la fatigue engendrée par une anesthésie générale ainsi que la cicatrisation était bien là.

Parallèlement à ces recours médicaux, je me suis remise au yoga que j’avais arrêté durant les travaux de la maison, faute de temps. C’est une réelle aide pour gérer mon stress et mon anxiété qui ont un impact sur ma santé. Côté alimentation, je mange toujours équilibré avec toujours ces écarts que je ne peux m’empêcher de faire avec une grande consommation de chocolat au lait, gâteaux industriels et autres gourmandises qui entraînent sur le long terme et de manière plutôt irrégulière, des maux d’estomac et sans doute par extension d’autres maux. Avec l’arrivée de mon mi-temps, j’espérais pouvoir enfin me reposer, trouver un équilibre. Mais j’ai été malade non stop les deux semaines de vacances de la Toussaint (même si lorsque l’on a un blog, une chaîne youtube and co on ne lâche jamais vraiment), et pour les fêtes de cette année j’ai été malade à Noël puis au jour de l’an avec une Pharyngite qui ne veut pas passer et j’ai eu terriblement mal au ventre (+ remontées gastriques alors que je n’en avais plus eu depuis 3 ans environ) avec ces repas à rallonge. Bref, j’espérais sincèrement être enfin en forme à la rentrée 2017 mais ce n’est clairement pas le cas. Du coup, je vous avoue que je désespère un peu et que c’est ça qui est à l’origine de cet article.

A l’heure où je vous écris (mardi 2 janvier), je commence demain une détox afin de tester une bonne fois pour toutes si mon alimentation est la base de tous ces “soucis de santé”. Encore, une fois je le répète, ce que je vis n’est pas grave en soi, je ne suis pas atteinte d’un cancer ou d’une maladie grave mais tous ces soucis petits ou grands me pourrissent la vie et j’aimerais pouvoir me lever au moins un matin dans ma vie en pleine forme, car de mémoire, je ne me souviens pas d’un matin où je ne me sois levée avec cette sensation de pleine forme. La vie est trop courte, le temps passe trop vite et j’aimerais enfin en finir avec tout ça ! Mais cette fameuse détox sera l’objet d’un autre article car là, je sens que c’est déjà bien long.

Vous êtes encore là ?

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout ! Je serais ravie d’avoir vos retours : êtes-vous comme moi ? Sans arrêt indisposée par de petits soucis de santé qui, mis bout à bout commencent à faire beaucoup ? Ou au contraire vous connaissez cette sensation de se réveiller en pleine forme le matin prêt à abattre des montagnes ? Je vous remercie pour ces retours et vous dit à très vite pour mon article sur ma détox de janvier.

63 commentaires

  1. Bonjour Anaïs. Je te suis depuis très peu de temps en fait mais j’aime ta simplicité et tes idées recettes. Je me reconnais beaucoup dans ton parcours (opération des végétations étant petite, brulure d’estomac le matin en allant à l’école…) J’ai été diagnostiquée il y a presque 4 ans maintenant comme ayant la maladie de Crohn (maladie immunitaire qui touche le système digestif). Mais contrairement aux symptômes habituels, seul mon estomac est touché donc le diagnostic à tardé à tomber. Je te souhaite de trouver le mal qui te gâche la vie mais saches que l’on fini toujours par trouver même si ça peut prendre du temps. N’hésites pas à me poser des questions si tu veux en savoir plus. Bonne journée!

  2. Bonjour Anaïs,
    Des ingrédients auxquels on ne pense pas toujours pour tout ce qui est acidité, reflux, nausées etc : la menthe et le gingembre. Pour ma part, ça m’aide énormément !
    Bonne journée :)

  3. Hello Anaïs,
    Tu as eu énormément de courage et de force d’avoir enduré ça pendant de nombreuses années ! Et je te trouve encore plus courageuse d’avoir osé dire “maintenant c’est terminé” et d’agir pour que ce soit vraiment le cas. Bravo ! Je me suis un peu reconnue dans ton article, notamment pour ce qui concerne le stress et cette sensation de brûlure d’estomac. La boule au ventre et les douleurs à l’estomac je connais ça aussi de temps en temps et je ne sais pas comment y mettre un terme à part en pratiquant des exercices de respiration que je fais au yoga . Ça me suit du matin au soir sans raison, et j’en ai conclue que ça pouvait être hormonal, dû à la pillule par exemple.. mais cette année j’ai également eu des soucis niveau alimentation : je me trouvais tout le temps gonflée, ballonnée, incapable de digérer rapidement mes repas. Pas forcément avec des kilos en trop mais juste pas bien dans mon corps. Du coup j’ai décidé de changer mon alimentation, de prendre soin de moi de ce côté là et je pioche beaucoup d’idées dans tes recettes, alors merci j’espère sincèrement que tu iras mieux cette année et pour les années à venir. Comme tu as parfaitement dit, la vie est courte et il faut en profiter le plus possible pour être bien et heureuse

  4. Salut Anaïs,
    Première fois que je laisse un commentaire sur ton blog, je te suis beaucoup plus sur Youtube :) Je me reconnais un peu dans cet article, j’ai moi même un système immunitaire en carton (on peut créer un groupe je pense, vu les nombreux commentaires que tu as eu lol), beaucoup beaucoup trop d’angines étant petite, un zona, une mononucléose, une fatigue chronique et en ce moment je suis traitée pour des migraines JOIE! Mais j’essaye de relativiser, et tout comme toi j’essaye de trouver des petites choses pour me soulager, en ce moment j’utilise des huiles essentielles en diffusion et je dors déjà beaucoup mieux (même si je me réveille toujours fatiguée). Je pense qu’il faut relativiser au maximum et essayer des petites choses qui peuvent nous soulager ces “problèmes de santé”. Et pour tes maux de ventre, il paraît que le ventre est notre deuxième cerveau, donc je pense que le moral joue énormément. Courage… Et j’espère que ton changement d’alimentation et le sport te soulageront!

  5. Alala, cette sensation de ne jamais me lever en forme… Comme je la connais bien ! À ta différence, je n’ai jamais eu de réels soucis se santé jusqu’en 2015,où je suis devenue subitement migraineuse. Mais le pire, c’est depuis janvier 2017 : j’ai été opérée du dos en janvier, j’ai attrapé la mononucléose en mars, et la toxoplasmose en août. Cela fait donc un an que je suis épuisée en permanence et que je choppe tout ce qui traîne, surtout des infections en tous genres. Je travaille une grosse cinquantaine d’heures par semaine, ce qui n’aide en rien. J’ai eu recours à une homéopathe et à une naturopathe, mais je ne vois pas tellement d’amélioration.
    Je te souhaite vivement de trouver les remèdes efficaces à tous tes maux, et je te tire mon chapeau, parce que ton blog et ta chaîne sont absolument géniaux, et je n’ose imaginer le travail que ça représente, surtout quand on n’a pas la forme !

  6. Bonjour Anaïs, je suis de la même année que toi et j’ai grandi tout comme toi! Mes problèmes avaient aussi un impact physique et mental important, une fatigue chronique, une démotivation qui me faisait flirter avec la dépression, comme si toute mon énergie était concentrée dans mon ventre et laissait en plan le reste de mon corps et mon cerveau…Tout a presque était réglé en consultant un généraliste homéopathe, on travaille sur le microbiote intestinal que j’ai détruit à force d’antibio et de médicaments anti-reflux on a aussi travaillé la perméabilité intestinale, les effets sont incroyables couplés à des probiotiques!Plus de douleur plus de lourdeur et mentalement je me retrouve «le charme discret de l’intestin» est en effet un livre à lire, il pourra sûrement t’aiguiller! De mon côté, l’arrêt de ces traitements (qui sont des compléments alimentaires et non des médicaments) signe le retour des symptômes, je sais donc que je vais devoir les prendre de manière continue, mais c’est un tel enfer sans que ça ne me.pose pas de problème. Les conseils de voir un ostéopathe sont très bons, cela pourra dénouer les tensions dues au stress qui souvent provoquent la moitié des symptômes. Idem avec es massages thérapeutiques chinois.Une dernière chose, le candida albican, le champignon responsable des mycoses, peut créer ces problèmes, visiblement s’en débarrasser n’est pas facile mais des traitements existent pour limiter son atteinte, je les suis actuellement. Je peux te donner les coordonnées du médecin qui me suit sur Montpellier, elle a changé ma vie bon courage, je sais à quel point cela peut être dur…

  7. Je viens de connaitre ton blog aujourd’hui même et j’ai décidé de poster un message car ton “parcours” fait complètement écho chez moi.
    En effet, tout comme toi ; j’ai de gros problème d’estomac remontées acides crampes douleurs etc… Fatigue chronique qui a rarement été aussi importante qu’en ce moment et ce depuis de nombreuses années.
    Le stress et l’angoisse font malheureusement partie intégrante de moi. J’ai longuement connu les euphitoses et autre ; j’ai également passé les gastroscopies qui vous annonce que vous avez un estomac de jeune fille (j’ai 29 ans) alors que vous êtes plié en deux de douleurs au sol de la cuisine.
    Aussi, je te rejoins a 200 % sur ta phrase qui est exactement les mots que j’emploi concernant la relation avec les dodos : je ne me souviens plus quand est ce que je me suis levé en me sentant bien reposé avec le sourire sans douleurs articulaires de crispation ou autre. La phrase dormir comme un bébé connait pas !
    Effectivement l’alimentation joue un rôle important dans le processus de mieux être j’en ai fais l’expérience et a chaque fois cela s’avère plus que concluant en tous les cas nette amélioration. Et puis quand l’envie s’en ressent, quand le moral est a zéro ben on craque et pour autre chose que du brocoli !
    Du coup, on se sent mal on dort mal on est énervé stressé moins positive alors on remange et cherche de nouveau réconfort dans ce chocolat si doux, dans cette pizza si fondante et ça nous fait du bien (sur le coup).
    En tous les cas tes vidéos et articles derniers (détox repas type etc…) sa m’a redonné un petit coup de motivation a me reprendre de nouveau en main car je suis plutôt dans cette période actuellement.

  8. Coucou Anaïs !
    Et bien, effectivement je comprends TOUT A FAIT que tous ces problèmes te gâchent VRAIMENT la vie. Il se trouve que je vis ABSOLUMENT la même chose que toi, et j’ai eu 20 ans en 2017. L’année qui s’est écoulé a été vraiment difficile sur le plan de la santé (personnel et social qui a énormément joué sur mon moral et ma santé par extension). C’est étonnant car je reprends quasi la même phrase que toi, lorsque je discute de mes soucis de santé : “je n’ai pas de cancer ou de maladies graves, rien de grave en soi, pour le moment (j’ai des examens complémentaires à faire, mais étant lourds, j’ai du mal à “sauter le pas”), mais il y en a tellement que cela presque aussi dur à gérer qu’une maladie grave. Il y en a tellement (quasi chaque partie de mon corps est touché, et c’est véridique, du cuir chevelu aux pieds j’ai des soucis de santé ou des choses contraignantes à régler ou alors où je dois vivre avec à défaut de pouvoir le régler pour le moment voire jamais …) J’ai donc moi-même des soucis dans la région abdominale (douleurs intestinales, stomacales, colon) et non pas des remontées acides mais des éructations (impression que tu fais un rôt, mais ça n’en est pas vraiment un, peut-être que tu connais ça). Je n’ai pas vraiment de remontées acides, mais les éructations sont TRES fréquentes et à tout moment sans raisons apparentes et parfois font remonter le mauvais (juste remonter ^^) J’ai également eu d’autres soucis dans la région pelvienne (douleurs, mais pas que) et cela me gêne de l’exprimer aux autres, et j’ai beaucoup de fatigue et problèmes de moral, d’humeur (sautes d’humeur). J’ai des problèmes de dos … Bref, franchement je crois que c’était cette année, où je n’en pouvais plus de devoir tout le temps attendre pour régler tout ça, On m’a même détécté une rhinite allergique sans facteurs allergènes apparents !!! Le truc : tu es allergique, mais à rien ^^ J’ai TOUT LE TEMPS le nez qui coule (j’ai remarqué qu’il coule à chaque fois que je suis au dessus de vapeur, c’est très bizarre ^^).
    Bon courage à toi, franchement je suis de tout coeur et je te soutiens vraiment car sachant que certains ont commencé dans l’enfance, et d’autres depuis maintenant 2 ans. J’ai réussi à mettre ENFIN des mots dessus, mais maintenant c’est l’étape du traitement qui est longue.
    A très vite, j’aime beaucoup ton blog et ta chaîne YouTube. J’aime bien ta manière d’être aussi ;) Félicitations pour ton blog et ta chaîne ;)
    A bientôt
    Elodie

    1. J’ai oublié un passage ^^
      Bon courage à toi, franchement je suis de tout cœur et je te soutiens vraiment car sachant que certains ont commencé dans l’enfance, et d’autres depuis maintenant 2 ans, je sais que cela n’est vraiment pas facile à gérer et j’espère vraiment pour toi, que tu arriveras à gérer tout cela. Accroche – toi et comme je dis toujours : il n’y a pas de bonnes méthodes, mais juste des méthodes qui marchent ;) Que ce soit de la médecine douce ou dite “traditionnelle”, l’important est que cela fonctionne sans que cela n’engrange encore plus de problèmes. Prends bien soin de toi durant cette année, et c’est ce que je te souhaite pour cette nouvelle année. Je t’ai découverte en 2017, et je me suis abonné rapidement car j’aime beaucoup ce que tu dégages et donc par rapport aux bonnes choses que tu émets, ce serait bien que tu en récupères un peu aussi :) ;) Que cette année soit la tienne pour ta santé et tous tes projets ;)

  9. Bonjour Anaïs,
    Vu que tu aimes bien lire, je te donne une idée de lecture sur le thème de la santé que j’ai beaucoup aimé : Le charme discret de l’intestin par Giulia Enders. Peut être trouveras tu des réponses car selon l’auteur tout part des intestins !
    Bon courage à toi!

  10. Bonjour Anaïs,
    Pour le problème de nez bouché, les sprays d’eau de mer isotoniques utilisés quotidiennement peuvent être une petite solution (pour ma part, si je m’y tiens, ça arrange un peu les choses).
    Pour les reflux gastro-oesophagiens, je connais par coeur car je n’ai plus de vésicule et si je penche côté mal bouffe, ça ne rate pas avec une majoration des remontées la nuit. La chose la plus efficace (au top du top) et naturelle : boire de l’eau d’argile verte ultra ventilée. Dans un grand verre d’eau, il faut mettre 1 càs et laisser retomber l’argile. Au bout de 30 minutes minimum, il faut récupérer l’eau avec les particules fines ms ne pas boire le plus gros de l’argile retombé dans le fond du verre (non toxique ms pb de constipation si bu).
    En espérant que ça puisse t’aider un peu car ces maux peuvent vraiment gâcher notre quotidien.

  11. Bonjour,
    merci pour cet article, j’ai l’impression d’y lire mon quotidien depuis 4 ans.
    Chez moi tout à commencer par de grosses douleurs de l’estomac, accompagnés de tout ce qui va avec. Après mon rdv chez mon généraliste, il m’a diagnostiqué “colon irritable” avec une palette de médicaments à prendre. Je lui avais parlé que dans ma famille il y a beaucoup d’intolérances ou d’allergies au lactose. Il m’a dit que non, ce n’était sûrement pas ça.
    J’ai alors arrêté de moi-même le lactose de vache en continuant celui de chèvre qui me paraissait mieux passer. Sauf que après un temps de mieux, ça a été à nouveau la catastrophe. Finalement, après quand même 3 ans, j’ai décidé que ça suffisait et ait tenté le rdv chez l’allergologue (en février 2017)… qui m’a diagnostiqué intolérante à tous les produits avec du lactose et ce à plus de 99%.
    Autant dire que pendant toutes ces années je me suis empoisonnée.
    Et… une légère amélioration mais toujours pas de quoi sauter au plafond… Je supportais de moins en moins d’aliments (fruits, légumes, sauces, trop piquants…)
    En août j’ai pris rdv chez une micro-nutritionniste, qui a tout analysé, que ce soit par des questionnaires, des analyses sanguines etc… et résultats, mes intestins sont tellement enflammés que n’importe quel aliment me rend malade et peut devenir allergène.
    J’ai du arrêter le gluten qui me paraissait poser aucuns problèmes et qui finalement était arrivé à un taux de rejet que j’en suis devenue intolérante.
    J’ai une alimentation stricte, avec des médicaments naturels à prendre, et… maintenant, il m’arrive de me lever le matin de me dire :”oh, je n’ai pas mal au ventre”.
    Ce n’est pas encore parfait, mais j’ai de l’espoir que cette douleur perpétuelle s’en aille vraiment, en tous les cas je suis sur le bon chemin.

    Je te souhaite bon courage, toi aussi, tu trouveras ce qui t’aidera à aller mieux!

  12. Coucou Anaïs, je regarde tes vidéos depuis un petit moment et j’adore ta bonne humeur. J’ai 18 ans et je souffre également depuis que je suis petite de reflux gastro-oesophagien qui entraîne depuis quelques temps des brûlres d’estomac, remontéee acide, nausées, maux de ventre…enfin je ne te fais pas un dessin je pense que tu comprends bien!
    Tout cela s’aggrave avec le stress et l’anxiété pour ma part, le médecin me donne des médicaments mais ils ne font pas vraiment effet, alors j’essaie de manger “plus sains” et ce n’est pas facile. D’autant plus que j’ai perdu du poids récemment…
    Merci d’avoir partager ton expérience. Bon courage pour la suite.
    Pauline

  13. Très bien cet article. J’espère qu’il t’a fait du bien… Que l’écriture t’a fait du bien en tout cas…
    Il me semble que tu n’as jamais fait de retour sur ce programme de 4 mois et les vidéos bilans se sont arrêtées du jour au lendemain. Que s’est-il passé ?
    Merci de ton retour.
    Bises…

  14. Coucou Anaïs !
    Merci pour ce bel article, je trouve touchant que tu te confies autant.
    Je te comprends tellement. Les maux de têtes, dus à mon stress, sont mes compagnons de vie depuis maintenant presque 10 ans. Et, comme tes maux de ventre, ce ne sont pas des petits maux de tête, mais plutôt des migraines terrible qui m’handicap réellement. Et malheureusement, malgré des rendez-vous médicaux et des examens, personne n’arrive ni a m’aider, ni a me soulager. Tous les médecins me disent, “arrêtez d’être aussi angoissée aha”. Evidement je n’y avais pas pensé ! Le stress c’est tellement incontrôlable, et les études sont des périodes très compliquées à gérer.
    Je comprends tellement ton envie de te lever le matin en étant en pleine forme ! Depuis le lycée (donc 6 ans), je me souviens pas m’être vraiment réveillée en aillant une forme olympique à décrocher la lune, et je trouve ça tellement handicapant… (aussi lassant pour les autres qui en ont marre de m’entendre dire que je suis fatiguée aha).
    En tout cas je suis de tout coeur avec toi, j’espère que tu arriveras à te sentir mieux et a trouver quelque chose qui t’apaises.
    Merci encore pour cet article très touchant. Merci pour ce que tu es et tout ce que tu fais !
    Bon courage, des bisous !

  15. Mais quelle claque cet article ! J’ai eu l’impression de comprendre tes mots/maux. Afin pas tout à fait mais dans l’ensemble en grande partie. Tu as bien fait de prendre la parole car c’est un sujet assez tabou je trouve et je comprends ton hésitation car tu nous dévoiles une grande partie de toi. J’ai des maux de ventre de mon côté presque régulièrement, et ils sont beaucoup liés à mon niveau de stress. Ils ont commencé au collège et depuis j’essaie de cohabiter avec eux. Les médecins n’ont jamais réussi à comprendre, ni même à trouver ou se mettre d’accord sur un traitement. Jusqu’à ce que je me rende compte il y a 10 ans après une conversation sur Twitter que j’avais tous les symptômes d’une personne intolérante au gluten. Je l’ai arrêté depuis mais ça n’a pas tout réparé. Merci d’avoir pris le temps d’en parler. Les maux chroniques sont vraiment un fléau. Surtout quand ils commencent à envahir la vie d’une personne.

  16. Anaïs,
    Je ne souffre pas de la même chose que toi, j’ai une colopathie fonctionnelle et c’est énormément de mal à la gérer au quotidien. En fin d’année, j’ai décidé (après une crise depuis plus de 10 jours) d’aller voir la naturopathe.
    Je fais du yoga depuis la rentrée, cela m’aide beaucoup! Je commence également la médiation afin de gérer mon stress car ma maladie est purement dans ma tête finalement. Dès que je suis pas bien ou stressée, bim crise!

    Donc mes résolutions 2018 :
    – Continuer d’aller voir la naturopathe (ce qui m’aide beaucoup pour refaire ma flore intestinale et tout le reste)
    – Continuer le sport et le yoga
    – Manger mieux au quotidien et surtout garder les petits écarts pour me faire plaisir de temps à autre.

    En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage avec ces problèmes gastriques, peut-être que la naturopathe pourrait être une bonne idée ? Car je sais que les tisanes de mélisse et d’ortie aident beaucoup pour les reflux :)

  17. Bonjour Anaïs,
    Je connais également cette sensation de “fatigue chronique”. Pleins de petits soucis de santé, pris un par un qui ne sont pas specialement graves mais comme tu dis qui s’accumulent et qui pèsent dans la balance. J’ai également cette envie d’écouter mon corps et de savoir ce qu’il m’arrive sans passer pour une hypocondriaque à passer des dizaines d’examens médicaux peut-être inutils. Financièrement cela représente également un investissement assez conséquent sans que cela n’apporte de réponses ou de solutions. Que faire dans ces moments où l’on se sent faible sans trop savoir pourquoi ? Beaucoup de gens sont dans cette situation. Merci à toi d’en parler

  18. Cela fait vraiment du bien de te lire et de voir qu’au delà des réseaux sociaux (et des jolies photos que l’on voit sur le net) nous avons tous nos petits soucis de santé. Bon courage à toi, je te souhaite que tout se rétablisse pour cette année 2018. Et merci d’écrire ce genre d’article de la vie quotidienne où nous pouvons tous nous retrouver. Bisou !

  19. Bonjour Anaïs,
    La chaîne YouTube BRILLER DE SANTÉ peut peut-être t’intéresser, elle traite de ce sujet (fatigue chronique, problèmes au niveau du système digestif…). Si tu ne connais pas je te conseille d’aller regarder ses vidéos, je trouve intéressant ce qu’elle dit.
    Bon courage !

  20. Bonjour Anaïs,
    J’ai tout lu jusqu’au bout ;). Je me suis complètement reconnu concernant les problèmes gastriques, j’en ai également souffert énormément lorsque j’ai repris mes études et ce pendant 2 ans. Comme toi, j’ai consulté une quantité de médecins et gourous, on m’a également fait passé une batterie d’examen et une fibroscopie et RIEN!! Comme toi j’ai pris mon mal en patience, à bout de nerf et d’énergie. J’ai trouvé une partie de mon salut dans le sport, à mon rythme et à la maison mais une pratique régulière m’a permis de réduire mon stress, d’avoir une bonne fatigue et d’avoir la sensation de faire quelques choses de bon pour moi. Côté alimentation, j’ai tenté d’identifier les aliments provocants les plus fortes crises, exit les laitages, les poivrons, sauce tomate, produits trop gras et industriels. Aujourd’hui, je continue de limiter la consommation de ces aliments et ma routine sportive ne m’a pas quittée. Je pense que le problème majeur est la gestion du stress (facile à dire), savoir prendre soin de soi et dire stop! Il faudrait que tu arrive à trouver un équilibre pour pouvoir trouver du temps pour toi (la pratique du yoga je pense que c’est un très bon début).
    Bon courage en tout cas et tiens nous au courant si tu trouve une solution miracle!

    https://normawallacelifestyle.wordpress.com/

  21. Article très touchant !
    Voilà 4 ans (j’ai 25 ans) que l’on m’a découvert une maladie auto immune liée à la thyroïde, s’en suit traitement à vie, prise de sang tous les 2 mois pour stabiliser au mieux tout en sachant que clairement je ne serais jamais guéri et mon taux d’hormones ne sera jamais stabilisé. Bouffée de chaleur, changement d’humeur, déprime et fatigue chronique sont mon quotidien. Depuis que je souffre de cette maladie j’ai l’impression que l’on m’a coupé en plein vol, que je ne peux plus profiter, plus passer une journée à être hyper active comme avant, j’ai sans cesse cette fatigue qui me rappelle de quoi je souffre et que me vie ne sera plus jamais pareil. J’ai parfois moi aussi envie de baisser les bras, mais on est là pour se battre alors ma résolution pour cette année est de m’ecouter un peu moins pour ne pas tomber dans ce cercle vicieux et juste profiter de la vie !
    Courage en tout cas, et tu n’est pas seule ❤️

  22. Bonjour Anais
    On n’imagine pas du tout ce qui peut se passer derrière un écran et avoir lu tout ce qui t’arrive me laisse sans voix !
    Je vais faire très court, ma vie professionnelle ces dernières années a été compliquée, travailler avec un pervers narcissique pendant 6ans, ne passe pas inaperçue pour la santé : gastrite, infections urinaires et rosacée. Du jour où j’ai mis des mots sur mes maux et que j’ai décidé d’arrêter ma collaboration tout s’est arrêté. Afin de ne plus subir et de comprendre pourquoi cela m’arrivait, de ne plus stresser et/ou de me rendre malade dans mon travail actuel, j’ai fait des accompagnements avec une kynesiologue et dernièrement une energeticienne. C’est dingue les poids que cela t’enlève et aujourd’hui ma vie est plus paisible. Je n’ai plus ce noeud au ventre que je portais depuis des années.
    Voilà il faut être ouvert d’esprit pour y croire, pour ma part cela a été bénéfique. C’est une autre façon de voir les choses.
    Bon courage pour la suite et si besoin…
    Karine

  23. Coucou un petit message pour faire court tout comme toi je suis souvent malade et fatigué j ai 33 ans mes amis trouvent “que j ai toujours un pet de travers” ma soeur me dit que je suis tout le temps malade donc en plus d avoir une santé fragile j ai les reproche des autres et c est vrai a 33ans je devrait etre en pleine forme! Heureusement j ai un conjoint super qui est toujours la pour moi. Je te souhaite bon courage dans tes recherches bisous

  24. Coucou ma belle tout d’abord bravo pour le courage du partage de ton état de santé qui certes n’est pas dramatique mais est tout de même fort ennuyeux. Moi j’ai solutionné pas mal de petit tracas grâce à la naturopathie et pour le stress qui m’envahit insidueusement je pratique la méditation. Ma santé n’est pas parfaite mais je suis en forme… prends bien soin de toi et reste tel que tu es ne change rien… bisous Mel

  25. Bonjour Anaïs,
    Tu as déjà reçu de nombreux commentaires de personnes ayant également vécu ce genre de souci mais je vais tout de même partager avec toi mon expérience. Je suis moi-même très étonnée du nombre de personnes touchées par ce problème. Avant tout, je te remercie pour ton post, qui j’en suis sûre a été difficile à écrire, car il me permet de relativiser !
    Comme toi, je souffre de maux de ventre depuis plusieurs années. Tout à commencer au début de l’adolescence, des maux de ventre qui se sont empirés avec le temps. J’ai également eu beaucoup de rdvs chez des spécialistes, médecins, et autres. Les médecins m’ont fait tester tous les médicaments possibles, les spécialistes m’ont fait passer tous les tests et rien. J’en étais rendue à louper des cours à cause de ce problème, éviter parfois des sorties par peur des maux de ventre, me renfermer sur moi-même, faire des insomnies à cause des douleurs et surtout perdre espoir de trouver un jour une solution. En plus de celà, j’étais TOUJOURS fatiguée !
    Il y a deux mois environ (et oui c’est très récent), je suis allée voir un ostéopathe DO (qui pratique des points de pression ); C’est très différent d’un ostéopathe traditionnel car il va agir sur les maux de ventre en réalisant des points de pression derrière la tête. Il m’a expliqué que ces maux ne venaient pas du système digestif mais plus de la tête et de mon manque de confiance en moi. J’ai eu pour l’instant 2 rdvs et c’est la première fois que j’ai des résultats et surtout des bons résultats ! tout n’est pas encore fini et je pense que je vais devoir suivre encore plusieurs séances mais quel soulagement d’être enfin prise au sérieuse et d’enfin entendre dire “bien évidement nous allons réussir à vous guérir !”.
    Tout ça pour te dire qu’il ne faut pas perdre espoir et essayer des médecines plus douces car ce n’est pas vraiment une “maladie” au sens propre mais plus un travail sur soi-même à faire (en étant aidée bien évidement). Comme m’a dit mon ostéo, les personnes ayant un peu moins confiance en elles peuvent avoir des problèmes de maux de ventre, les personnes trop sures d’elles auront d’autres soucis. Bref, je pourrais t’en parler pendant des heures; Si tu as des questions à poser sur ce sujet n’hésite pas surtout !

    En tous les cas, sache que je lis tous les articles de ton blog et regarde toutes tes vidéos. J’aime beaucoup ton univers et je te remercie pour partager autant de belles choses sur le web.

    Bonne soirée et je te souhaite de trouver le naturopathe, l’ostéopathe ou autre qui saura te soutenir et t’aider à être en meilleure santé ! Tous mes voeux de bonheur et surtout de santé pour 2018 !

    1. Bonsoir, je voulais juste revenir sur le “ostéopathe DO c’est totalement différent d’un ostéopathe”
      Alors non. Je suis ostéopathe DO, c’est un diplôme supplémentaire mais ça reste de l’ostéopathie.
      Donc soit votre ostéopathe a fait d’autres formations comme de l’acupuncture, de la pressothérapie, de la réflexologie et j’en passe, soit il fait de l’ostéopathie pure et il y a eu incompréhension.

      Je tenais juste à rétablir cette vérité qu’un ostéopathe DO C’EST un ostéopathe qui a juste le diplôme DO (comme moi.)

      Sur ce, belle soirée

      1. Bonjour Maurane,

        Vous avez raison d’intervenir. C’est une incompréhension de ma part. Je pensais en effet que le terme DO était relié à la pratique des points de pression. Je ne sais pas exactement quels diplômes complémentaires il peut avoir. Cependant, il est différent des autres ostéopathes que j’ai pu rencontré car il se réfère beaucoup à la médecine chinoise et travaille comme je l’expliquai sur des points de pression. Je lui demanderai plus de détails la prochaine fois !

  26. Coucou,
    Mon dieu, comme cette phrase me parle “j’aimerais pouvoir me lever au moins un matin dans ma vie en pleine forme”. J’avoue que je ne connais pas cette sensation non plus. Moi c’est ma thyroïde qui ne fonctionne pas du tout et cela fait 15 ans que je lutte contre la fatigue chronique, les douleurs musculaires, les vertiges… Comme je te comprends.
    Pleins de courage pour la suite…
    bises

  27. Coucou je viens de te lire vraiment je trouve que dans t’ai vidéo tu es très belle joyeuse une belle leçon de vie avec du courage, la vie est belle avec une santé oui je suis du même avis, moi j’ai aussi un problème de hanche depuis ma naissance 1973 avec les années la médecine a fait des progrès à l’époque non
    après deux opérations pour tenter d’arriver au plus tard de l’âge j’espère avoir une hanche aux top pour 50 ans ou avant mon petit pêche mignon je suis gourmande 1 kg =10 sur une hanche malade j’arrive à trouver un équilibre j’ai trouvé un boulot nounou je peux me pausé dans la journée j’aime aussi nage garde courage.sylvie

  28. Coucou ma belle, je ne savais que tu vivais ça aussi… Cela fait des années que je souffre j’ai plusieurs pathologie je sais mais ce qui a changer un peu ma vie et me réveiller enfin des matins sans souffrances c’est l’alimentation sans produits laitiers animales et sans gluten… Et de temps en temps un régime sans résidu qui soulage les intestins. Si tu veux un jour en discuter ma porte est grande ouverte. Gros bisous et je te souhaite une meilleure santé pour cette année.

  29. Je te conseille de consulter un(e) naturopathe pour firent un bilan diagnostic et de bien suivre le traitement et les recommandations pour moi une vraie révélation de bien être mais je n avais pas tous tes soucis. Je pense aussi que prendre une bonne hygiène alimentaire va t aider ainsi que le yoga et pourquoi pas la méditation. Prends soin de toi

  30. Coucou je connais bien ton soucis je suis pareil . J ai été voir une naturophate qui me suis et m aide beaucoup . Elle m’a conseiller de prendre du jus d aloe vera a boire 25ml matin et soir et cela a fait disparaître les remonter acide un vrai miracle ti trouve sa en pharmacie . Je te le recommande . Soigne toi bien . Biz

  31. coucou ma belle !
    quel courage d’écrire tout ça ! malheureusement je n’ai pas de conseils à te donner. beaucoup de courage ça doit être dur à vivre au quotidien même si ce n’est pas une maladie grave. Heureusement ça n’entache pas ta bonne humeur. Je te sens super positive comme fille

  32. Waw, c’est fou de lire mon quotidien sur ton blog. Je ne pensais pas que cette fatigue chronique, ces douleurs permanentes existaient chez toi. Comme quoi on a beau suivre fidèlement quelqu’un depuis des années et ne pas tout savoir comme tu dis ;)
    Déjà dans ton article sur la spiruline je m’étais reconnue dans tes mots et me disais que j’allais tenter. Lire que tu as des soucis d’estomac depuis longtemps me ramène encore une fois à mon vécu. “C’est le stress” me répète-t-on sans cesse. Accumulés aux maux de tête quotidiens, la fatigue au réveil comme si je m’étais battue dans mon sommeil, les insomnies d’endormissement,… Bref, je comprends ton ras le bol général, cet état entre deux eaux ; pas déplorable mais pas en réelle forme non plus… J’espère que la cure va être bénéfique ou que tu trouveras vite ta solution. Pour ma part j’essaye de relativiser (vaste programme) car l’une des sources est mon angoisse permanente, une capacité à me nouer le cerveau et cogiter sans cesse.
    Je lirai avec beaucoup d’intérêt ton prochain article :)
    Prends soin de toi Anaïs

  33. Bonjour ma belle! Je n’ai qu’un mot a dire: naturopathe! Qui englobe toute les medecines non conventionelles et du coup bien plus a l’écoute et efficacité. La forme générale passe souvent par une bonne alimentation et bonne hygiène de vie. Franchement essaie…

  34. Hello ma belle !!!

    Alors, il y a quelques années, mon père est tombé gravement malade et j’ai arrêté les cours pour m’occuper de lui. C’est à cette époque que mes problèmes d’estomac ont commencé. Il faut dire que j’avais une alimentation complètement déstructurée… J’ai fait plusieurs examens et il s’est avéré que c’était un reflux. J’ai eu plusieurs traitements (inexium et gaviscon (rien de bien méchant)) et j’ai revu mon alimentation : jus d’orange, café, produits industriels, friture… Tout cela, je ne le digérais pas. Avec une meilleure alimentation et moins de stress, mon état s’est amélioré mais ces désagréments reviennent toujours (alimentation plus grasse, stress…) .

    Je ne sais pas si ça peut t’aider, mais en tout cas bon courage !

    Dernier petit conseil : quand j’ai des brûlures d’estomac, je bois du lait. Ça marche bien sur moi.

    Des bisous !

  35. Hello Anaïs ! La vie gâchée par la fatigue et des douleurs, je connais aussi…mais depuis un an environ, je me sens mieux, on a changé notre alimentation, et notre hygiène de vie, j achète essentiellement des produits bio, des fruits légumes de producteurs locaux, la viande aussi quand je peux. Il m arrive encore d aller en supermarché car difficile de tout trouver dans les petites épiceries et c’est aussi un budget….
    Je fais mes produits d entretien moi même, j utilise des cosmétiques et produits d hygiène bios, bref j essaie d éviter le plus possible tous ces produits nocifs remplis de conservateurs, d additifs et de perturbateurs endocriniens…est ce pour cette raison que je me sens mieux ? En tous cas, dès que je mange au resto ou chez des amis, j ai des soucis digestifs donc je pense que c’est lié.
    Tes problèmes gastriques et tes problèmes respiratoires sont peut être dûs à une intolérance alimentaire ? ( lactose, gluten ?) Pfff et ce satané stress qui n arrange rien…
    J’espère que grâce ces “confidences” sur ta santé, tu trouveras les solutions pour te soulager et te sentir mieux.
    Bon courage !
    Valy
    Ps : j’ai pensé à toi ce matin, j’ai mis un sac de vêtements dans un container “le relais”, j’avais mes clés de voiture en main, je me suis dit : Attention, ne fais pas comme Anaïs, ne jette pas tes clés avec le sac

  36. Bonjour je ne commente jamais tes articles, mais le sujet que tu abordes me touche particulièrement… Je ne vais pas développer, mais je voulais simplement te suggérer de te renseigner sur la kinésiologie. Je n’ai pas personnellement testé, mais j’en ai entendu des retours très positifs par des proches. Si ca peut être une piste…? Belle année malgré ces difficultés :-)

  37. Bonjour Anaïs,
    Alors je ne suis pas médecin du tout, mais je parle d’expérience: ayant passé les mêmes concours que toi, j’ai aussi eu ces problèmes d’acidité à l’estomac. C’est clairement lié au stress! Si les médecins ne “trouvent rien” avec les examens et ne te donnent pas d’inhibiteurs de pompes à protons (bonjour le nom!), la médecine chinoise, la sophrologie et l’ostéopathie peuvent être d’une grande aide. Par ailleurs, j’ai arrêté depuis 1 an 1/2 les produits à base de lactose, oeufs et je limite le gluten autant que possible pour essayer d’endiguer une maladie chronique inflammatoire dont je souffre, sur les conseils d’une micro-nutritionniste: ça m’a beaucoup aidée aussi. Et il paraît que le lactose influe sur les maladies ORL (bon, ça fait rire mon mari ORL quand je lui dit ça, mais ça fonctionne pourtant !) En tout cas la routine sport que tu as initiée va te faire du bien. Je te souhaite bon courage pour enrayer tous ces petits tracas qui, même s’ils ne sont pas graves en soi, réussissent à nous ennuyer au quotidien… Très bonne santé à toi en 2018! :-)

  38. Quand j’etais etudiante j’ai eu pendant longtemps la nausée en permanence…du matin au soir. Cette nausée, épuisante a entraîné des crises d’angoisse à force de ne pas savoir ce que j’avais. Puis après toute une batterie d’examens médicaux et de traitements tous moins efficaces les uns que les autres, un médecin m’a dit que c’était sans aucun doute le stress (pourtant je ne me sentais pas stressée) et c’est parti!
    Puis l’année dernière en arrêtant de travailler à un rythme effréné j’ai constaté que j’avais souvent mal au ventre et que je m’y étais habituée… je suis donc allée voir une naturopathe pour ça et mon moral en berne. Et ça a changé ma vie ! J’ai changé quelques petites choses dans mon alimentation (qui est déjà équilibrée), pris des compléments alimentaires ciblés et franchement mon moral est revenu et mon ventre va beaucoup mieux ! J’ai d’ailleurs écrit un article pour mon blog ce matin il sortira le 13. J’explique tout dedans. J’ai adoré cette relation avec la naturopathe qu’on peut appeler pour lui poser des questions quand on veut. Il y a un réel suivi ! Je compte y retourner cette année pour m’attaquer à mes douleurs de règles qui sont insupportables et que je veux soigner naturellement.
    Commentaire fleuve désolée! Mais c’est tellement penible ces petits maux auxquels on s’habitue et pourtant on n’en devrait pas !

  39. Bonjour Anaïs,
    J’ai eu des douleurs à l’estomac pendant longtemps. Jusqu’à ce que je consulte un praticien en médecine chinoise ! Il m’a aidé à modifier mon alimentation et depuis plus rien ! Cette médecine traditionnelle est ultra interessante car elle prend en compte l’ensemble de ton corps et l’utilisation de techniques comme l’acupuncture peut vraiment aider.
    C’est peut-être une piste qui peut t’aider…
    Bonne année 2018 à toi sous le signe de la santé

  40. Bon courage Anaïs ! Je suis sûre que ça va finir par s’arranger. D’après mon expérience, presque tout s’améliore avec du repos et en ajustant son alimentation : des jus maison de légumes tous les jours, des légumes en grandes quantité (crus ou cuits à la vapeur), suppression des produits industriels, du sucre (hors fruits et miel bien sûr), des produits laitiers et du gluten (suppression complète au moins pendant un mois, puis tu peux les réintroduire à petite dose un à deux fois par semaine). Je sais que c’est dur, surtout socialement, mais tu devrais vraiment voir une différence (les “problèmes” ORL disparaissent dans 95 % simplement en arrêtant les produits laitiers) !

  41. C’est rude quand les examens ne décèlent rien de spécial et que les maux perdurent.
    Si tu peux te détendre, manger mieux et dormir plus, ce sera déjà ça.

  42. Salut Anaïs !
    Je te suis depuis très peu de temps, et c’est avec grand intérêt que je lis aujourd’hui ton article.
    Lorsque j’étais petite et ado, je souffrais beaucoup de maux d’estomac, d’une mauvaise digestion. Je mangeais peu à table, grignotais ensuite ; manger me stressait beaucoup car je craignais toujours d’avoir mal au ventre ensuite.
    Et étonnement, ce n’est pas un gastroentérologue qui m’a soignée, mais un ostéopathe ! J’ai eu beaucoup de séances (les séances pour le dos ne sont pas les mêmes que pour le ventre. Si pour le dos il ne faut pas y aller plus d’une ou deux fois par an, pour le ventre il en est tout autre) et au fur et à mesure mes noeuds se sont dénoués, je me suis sentie plus légère, et depuis je n’ai plus jamais eu ses douleurs au ventre, ou tout du moins pas aussi fortes et récurrentes.
    Je ne sais pas si tes soucis de reflux peuvent être traités par un ostéo mais je pense que cela peut valoir le coup de se renseigner ! C’est une discipline très controversée, mais quand on tombe sur un bon praticien, elle peut faire vraiment des miracles….
    Bon courage à toi !
    Bises !!

  43. Bonjour,
    Désolée pour vous … Pourquoi ne pas consulter un naturopathe, il paraît qu’ils font des miracles sur les « petits maux » et déséquilibres ….
    Personnellement, j’ai eu beaucoup d’acné, des mycoses à répétition et des ballonnements (je sais, c’est charmant !).
    J’ai cherché toute seule sur le Net …. J’ai trouvé les effets du lait de vache, du sucre et des produits raffinés sur l’organisme …. J’ai tout changé dans mon alimentation il y a 4 ans. Plus d’acné, ni de mycoses mais encore des ballonnements !. Depuis, je suis devenue végétarienne et cela s’est bien amélioré …. Essayez de trouver ce qui vous convient le mieux ….. Ce que je vois sur moi, et mes 3 enfants c’est que l’alimentation est primordiale pour notre santé et notre bien-être ….. Si en plus il y a du sport et de la rigolade, contre le stress ….
    Vous trouverez , j’en suis certaine ….

  44. Hello Anaïs,
    Ton témoignage m’a beaucoup touché. Je souffre moi aussi d’allergies et de sinusite depuis mon enfance et l’homeopatie et la désensibilisation n’y ont jamais rien fait.
    Depuis 5 ans je souffre d’une RCH (mICI) et donc je comprends tout à fait ton ressenti quand tu dis te réveiller tous les matins épuisée et sentir que tes défenses naturelles ne font pas très bien leur travail. Je suis persuadée que ces maux sont dus à notre société et malheureusement le stress que chacun peut subir. Je ne suis pas beaucoup d’aide car je n’ai pas de solutions, je me laisse moi-même avoir par le stress et les angoisses mais sache que tu n’es pas seule. J’espère que tu trouveras du réconfort dans nos messages et surtout que tu trouveras ce qui te fait du bien.
    Bon courage
    Affectueusement,
    Justine

  45. Coucou Anaïs tout d’abord un grand bravo pour cet article tellement personnel. J’imagine que ça doit te faire du bien de t’être confiée ouvertement à tes lectrices, souvent une fois que l’on exprime nos maux par oral ou par écrit on se sent comme soulagé d’un poids. Je tenais à te remercier pour cet article, il est très intéressant et il nous permet de nous remettre en question. En le lisant je me suis dis que tu as eu raison de consulter autant de spécialistes pour tenter de résoudre tes douleurs d’estomac. Je pense que je devrais faire pareil et ne pas toujours me dire “oh je vais attendre quelques jours ou quelques semaines ça passera”. Tu as eu raison de consulter des spécialistes car la santé passe avant tout le reste. Tu délivres à travers ton article un message essentiel qui est de prendre soin de soi et de ne pas s’arrêter au diagnostic d’un seul spécialiste si on sent que le problème n’est pas résolu. Je te souhaite le meilleur pour 2018 et surtout une santé de fer

  46. Salut Anaïs, cette année j’ai 30 ans et moi aussi j’ai pleins de petits problèmes de santé qui me gâchent la vie depuis 4/5ans alors qu’enfant je n’ai jamais eu de gros problèmes. Ça a commencé avec un diagnostic d’endométriose car à chaque pèriode de règles c’était un calvaire, puis s’en est suivie la découverte d’un intestin irritable donc bonjour les soucis digestifs. Puis maintenant depuis 1mois j’ai de grosses douleurs articulaires et des palpitations dues surement à des extrasystoles donc je consulte un cardiologue la semaine prochaine.
    Bref c’est vrai que tout ça mis à bout, j’ai l’impression que je serais jamais tranquille et que j’aurais jamais la sensation d’être au top de ma forme et c’est vrai que ça agit beaucoup sur le moral.
    Donc je te souhaite pour 2018 d’aller mieux physiquement et moralement et j’espère que cette diète te permettra de te sentir en pleine forme.

  47. Coucou ! Tu es courageuse d’avoir raconté’ tout cela ici, je fais partie de ceux qui ont tout lu ! Tu m’as tenu en haleine parce que je suis malade aussi…. mais moi c’est diagnostiqué : maladie de Crohn depuis mes 15ans. La douleur je connais aussi.. il y a des jours avec et des jours sans. J’espère que tu trouveras des solutions ;-)
    J’en profite pour te souhaiter mes meilleurs vœux pour cette année et… la santé donc !
    À bientôt !

  48. Coucou Anaïs !
    Tu as bien fait de te livrer comme ça !
    On se sent souvent bien seule avec nos “petits” soucis de santé, on finit par se dire qu’on est bizarre, que ça n’arrive qu’à nous et on en fait un tabou…
    Il ne faut pas ! Il ne faut pas hésiter à en parler !!!
    Personnellement j’ai eu des problèmes de digestion dès mon entrée en prépa CAPES (décidément ces concours de l’enseignement nous bousillent vraiment la santé…). J’étais sans arrêt ballonnée (au point d’avoir le ventre très très gonflé le soir et douloureux), j’alternais des moments de constipation avec des diarrhées fulgurantes… Cela ne semble pas énorme dit comme ça, mais je finissais par apprendre à vivre avec la douleur. Et avec le recul, je me suis rendue compte que ce n’est pas la solution. Il n’y a pas de “petits tracas” quand les douleurs et les gènes sont quotidiennes.
    Après différents examens, rien à signaler. Donc j’ai officiellement un syndrome du colon irritable. En d’autres termes, quelque chose dans ma digestion qui “déconne” mais on ne sait pas quoi et ça se déclenche principalement lorsque je stresse.
    Sache donc que tu n’es pas seule !!!
    Pour t’aider tu peux peut-être aller voir un naturopathe. Il pourra sûrement t’aider aussi bien pour l’estomac que les soucis ORL et de fatigue générale. Je suis persuadée qu’il pourrait trouver la solution.
    (Les médecins conventionnels ont souvent du mal à se rendre compte du réel mal-être dans lequel cela nous plonge.)
    Je te fais pleins de bisous, en espérant que ce “petit” message t’aura remis un peu de baume au coeur !
    Julie

  49. Bonjour Anaïs, merci pour cet article où tu te confies à nous sincèrement. Personnellement, je me reconnais en toi en plusieurs points. Je suis tellement allergique que mon allergologue a dit un jour qu’il était sûr que s’il faisait le test, je serais allergique au lion! Je ne suis pas désensibilisable non plus! J’ai depuis longtemps de très gros maux de ventre et on m’a diagnostiqué récemment le syndrome du colon irritable, cela peut survenir suite à un repas trop gras, le stress,…C’est assez embêtant, surtout quand cela m’arrive chez les gens ou au travail! D’ailleurs le stress peut être la cause de plein de maux. Je me suis retrouvée aux urgences il y a peu avec l’impression que je faisais une crise cardiaque (pour info, je n’ai que 28ans!) et après plusieurs examens on m’a dit qu’on ne savait pas d’où cela venait mais que ça devait être le stress ! Très rassurant! Je comprends ce que tu peux ressentir et j’espère que cela va s’arranger pour ta santé. Souvent les gens ne nous prennent pas au sérieux et pensent que c’est mineur ou nous jugent en disant que ce n’est pas de vraies maladies ou qu’il y a pire…Ne les écoutes pas, chacun est différent. Je te souhaite une bonne année avec une meilleure santé et forme. biz depuis la corse!

  50. Coucou. J’ai bien lu ton article et honte à moi c’est le premier que je lis
    Non pas que les autres articles ne sont pas intéressant, mais surtout parce que celui ci m’intrigue par rapport à ma santé aussi.
    J’ai eu comme toi une enfance remuée et rythmée par les allers retours sur les tables d’opérations et les rdv chez différents médecins.
    Aujourd’hui à 28ans et songeant à fonder ma famille, je me suis dis “une nouvelle vie dans un corps nouveau et sain”. Mais il n’en a pas décidé ainsi. Des douleurs abdominales, du stress alors que rien de trop stressant dans ma vie si ce n’est l’absence de travail (la raison de notre déménagement pour Montpellier) des nuits courtes ou longues peut importe je suis toujours fatiguée…
    Quoi qu’il en soit, comme toi j’ai fait beaucoup de traitement contre les remontées acide, le stress etc … mais rien ne veux vraiment agir.
    Si ce nest d’aller voir en dernier recours un gastroenterologue et espérer qu’il trouve ENFIN ce que j’ai.

    Voilà. Voilà. Je te souhaite que ta santé te rétablisse vite et bien ❤ des bisous (tu me connais plus sous le nom de MissBiscuit sur yt)

  51. Coucou! En effet pas cool tout ça!! Les allergies, j’ai la chance de ne pas connaître, mais les gastrites, oui!! Et je remarque que chez moi elles sont toujours dûes au stress et à l’alimentation!! J’ai réussi à identifier plus ou moins ce qui me fait du tort… pour la fatigue chronique, tu sais que j’ai vécu des moments épuisants depuis la naissance de Louis… et paradoxalement la seule chose qui m’aide à retrouver la pêche c’est le sport!!! J’espère que tu trouveras vite une solution! As-tu exploré la piste des intolérances alimentaires?
    Des bisous!!!

  52. Hello Anais !
    Moi aussi quand j’étais petite c’était brioche et Nutella tous les matins, :-) je ne pouvais rien avaler d’autre car ça me faisait trop mal au ventre à l’école après, et j’ai eu beaucoup de problème à boire quelque chose le matin étant petite, maintenant ça va je bois du jus d’orange, du café, du chocolat chaud, et je change régulièrement ce que je mange, muesli, tartines, petits gâteaux secs… Par contre plus de Nutella chez moi aujourd’hui, il n’y en a que chez mes parents et j’en profite quand j’y retourne ! Je suis aussi une grande allergique, plutôt graminée, pollen, je ne me suis jamais fait désensibiliser mais je fais des cures tous les ans aux moments critiques pour limiter les éternuements et les yeux qui piquent (notamment avec du mizolene).
    Par contre concernant la fatigue, je ne connais rien de mieux que le sport qui m’achève de manière efficace et je sens que mon corps en a besoin et me redemande… j’ai arrêté le sport à peu près 4 ans (fin de mes études et premier boulot). J’ai pris conscience que c’était ça qui me manquait car j’avais une bonne alimentation, je buvais assez, etc. Je me suis donc mise maintenant au footing et à l’aquagym et je sens que cela a réellement eu des effets sur mon corps tant physique bien sûr (perte poids, meilleure peau) mais aussi psychique (être bien fatigué, mieux dormir, avec plus de pêche le matin). Je pense que cela est vraiment essentiel, allié à une bonne alimentation.
    Je pense surtout que chacun doit trouver son rythme, ce qui lui convient le mieux, et il ne faut pas hésiter à changer ses habitudes pour essayer d’autres choses.
    Je te souhaite pour 2018 de trouver ton équilibre à toi et de résoudre ces petits problèmes de santé (qui même s’ils ne sont pas graves comme tu dis peuvent réellement nous gâcher la vie).
    Très bonne journée et merci pour ta bonne humeur, tes vidéos toujours très intéressantes (j’ai encore plus envie de créer mon bullet journal) et ton regard sur la vie !

    1. Merci Elodie d’avoir pris le temps de m’écrire :)
      Comme j’ai pris des anti histaminiques pendant plus de 10 ans, j’ai commencé à aller voir un homéopathe et j’essaie vraiment de m’en passer aux moments critiques (mais c’est très très dur et j’ai du en reprendre une semaine l’année dernière au printemps).
      Je suis totalement d’accord avec toi : le sport est la meilleure façon d’entretenir sa forme et sa santé et surtout il faut trouver son rythme ! Je suis encore en train de tâtonner avec mon nouveau rythme de travail, et j’espère vite le trouver.
      Merci du fond du coeur pour la fin de ton message, il me touche beaucoup !
      Belle journée :)

  53. Hello Anaïs, je te trouve bien courageuse de supporter tout cela depuis toutes ces années, et malgré tout tu cumules deux jobs et tu as participé activement aux travaux de ta maison ! Je suis quelqu’un qui est plutôt en bonne santé et issue d’une famille en bonne santé également. Depuis toujours, chez moi le stress et l’anxiété se traduisent par l’apparition de plaques d’eczéma. Mais en 2015-2016, période très stressante avec la fin des études et le début de la vie professionnelle, j’étais constamment fatiguée et j’ai remarqué que je tombais malade tous les mois, quelques jours avant l’arrivée des règles. Sachant que je mettais 2 à 3 semaines à m’en remettre, j’étais constamment malade et donc fatiguée ! J’en ai parlé à ma gynéco qui m’a prescrit une cure de fer durant 3 mois, je n’y croyais pas trop car nous étions en plein été, je me suis dis qu’à la fin de la cure cela redeviendrait comme avant… Eh bien non, ça m’a complètement reboosté ! Depuis cette cure, je veille à maintenir une alimentation équilibrée (légumes à tous les repas, je mange des lentilles que j’avais cessé de consommer, du boulgour, du quinoa en remplacement des pâtes et riz habituels, plus de salades et crudités…etc). Résultat : je ne suis pas tombée malade pendant plus de 1 an ! Dernièrement, j’ai attrapé un rhume (ce qui arrive à tout le monde), celui-ci n’a duré que 2 jours ! Nous sommes tous différents, et je ne prétends en rien que cela soit la solution miracle. En tous cas, je te souhaite de trouver ta solution qui te fera aller mieux, espérons que 2018 soit ton année ! Des bises ;)

    1. Merci Elodie pour ton message !
      Oui c’est vrai qu’en tant que femme on manque souvent de fer. Pareil, j’essaie de manger suffisamment de lentilles, d’épinards… (même si ils ne sont pas si riches en fer que ça ahah)
      J’aimerais re faire une prise de sang pour voir si j’ai une carence en fer. J’en parlerai la prochaine fois à mon médecin, merci !!

  54. Bon courage Anaïs ! Tu devrais peut-être tester à nouveau un allergologue mais pour les produits alimentaires, j’ai des copines qui ont été diagnostiqués intolérantes au lactose et depuis elles n’ont plus aucune douleur à l’estomac alors on ne sait jamais, il s’agit peut-être juste d’un aliment qui t’indispose… Si tu veux, je connais une allergologue compétente à côté de Montpellier, je te laisse mon adresse mail dans le formulaire si jamais.

    1. Merci Jennifer pour ton message :)
      C’est adorable de ta part ! J’ai vu 2 allergologues en tout, et je t’avoue que je suis un peu usée de ces rendez-vous… J’ai envie de tester par moi-même de faire un régime sans lactose. Dans un peu moins d’une semaine (je vais voir comment je le sens), je vais réintégrer certains aliments mais je vais rester sur du sans lactose sur un mois pour voir s’il y a un réel impact.
      Belle journée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.